Conspirationnisme ou opportunisme

Des hommes d'affaires perdus dans un bateau d'argent pendant le coronavirus
Des hommes d’affaires perdus dans un bateau d’argent pendant le coronavirus

Il existe une loi qui explique bon nombre de comportements humains, que l’on appelle LA LOI DU MOINDRE EFFORT. Il est difficile de savoir si ladite loi se justifie plutôt par nos capacités limitées (l’homme «fatigue» assez vite), par notre paresse congénitale ou bien par un mélange des deux lequel obéirait du coup au principe d’économie psychologique et sociale justement évoqué plus haut en LETTRES CAPITALES! Il n’empêche, cela a des conséquences non négligeables et assez fâcheuses.

Pour appréhender le monde sensible, l’homme a besoin d’y mettre du sens, sans quoi il lui est difficile de comprendre les situations, de mémoriser les informations, de transmettre et de partager les expériences. Ainsi, prendre une coïncidence pour une relation causale, c’est mettre du sens là où il n’y en a pas pour, simplement, saisir un phénomène : une tempête donne du sens, en les reliant, et au tonnerre et à la foudre! Ce qui est, en quelque sorte, du « storytelling mental ». Nous sommes tous habitués à donner du sens, mais aussi à SIMPLIFIER. Pour les mêmes raisons : on cherche à économiser nos efforts, à produire plus d’intelligèmes (unités minimales d’intelligence, sic!) par unité de temps. Simplification qui – on s’en serait douté- ne manque pas d’introduire de nombreux biais… 

Voici les principaux mécanismes simplificateurs : myopie cognitive, contagion symbolique, métonymie, synecdoque… Refaire demain ce que l’on a déjà fait hier est une façon à peu près sûre de se tromper. Comme Motorola, qui n’a pas vu venir l’ère du Smartphone.

Nous sommes dans un monde qui change de plus en plus vite. D’incertaines, les choses deviennent erratiques, chaotiques même. Bien sûr que la routine est rassurante, pour faire face au mouvement brownien qui est notre quotidien présentement. Partant, ne pas changer peut nous plonger désormais dans un effroyable glacis de sidération. 

La personnification est un cas de simplification par extrapolation : une chose (ou un être) n’est pas moi, et a pourtant « mes traits » ; il me sera donc plus facile «d’attraper» cette entité. La personnification peut concerner des réalités naturelles ou sociales. Il en est ainsi de la compréhension que Heidegger a du Capitalisme, dont il dit qu’il nous a échappé, créature désormais sans créateur – pour le dominer en tout cas. 

Le capitalisme en tant que système d’objets autonome (SOA) n’a plus besoin de nous autres humains, pour devenir de plus en plus efficient. Partant, son rendement augmente sans cesse… Sauf que c’est une fuite en avant : la machine s’est emballée, elle risque de nous broyer. Le Capitalisme est personnifié, il fonctionne comme un être doué de raison, ou en tout cas de folie, autre qualité qui n’est que trop humaine elle aussi.

Peut-être en raison de son génie, Heidegger n’a pas franchi ce stade, et s’en est donc tenu à une stricte personnification. En effet, un pas de supplémentaire aurait été fatal à sa place, tout en haut du tableau de l’histoire mondiale des philosophes & des idées! Car, dans cette histoire contre factuelle des grandes théories économiques, Heidegger aurait tenu la place d’un, oui, d’un… CONSPIRATIONNISTE! 

Une théorie conspirationniste (que j’appellerais une « consp-histoire ») donne du sens à un ensemble de faits, liés ou non. « Sens » veut dire ici à la fois SIGNIFICATION et DIRECTION. Cela rend les faits en question MÉMORABLES, donc INOUBLIABLES. Mais, la consp-histoire SIMPLIFIE le dit, le vulgarise, le rend VIRAL, facilement TRANSMISSIBLE. Enfin, la personnification permet une sorte d’IDENTIFICATION à rebours avec les anti-héros, pour faire de l’émetteur, par contagion, un VRAI HÉROS. 

SEULEMENT, DANS LA VRAIE VIE, IL N’EST PAS TOUJOURS QUESTION DE CONSPIRATION : PARFOIS C’EST DE L’OPPORTUNISME TOUT SIMPLEMENT. 

Comme dans le cas qui nous occupe, celui du COVID 19, du CONFINEMENT, de la CRISE ÉCONOMIQUE, de la GRANDE DEPRESSION. 

Storytelling & vérité

Dans sa quête perpétuelle d’efficacité, cette softmachine cybernétique capable d’auto-apprentissage qu’est l’HYPER-MONDIALISME – forme la plus avancée du Capitalisme – a trouvé la formule vraiment gagnante : c’est le CONFINEMENT. Comme il met brutalement à l’arrêt des pays entiers, et ce pour un temps conséquent, le CONFINEMENT fait basculer l’économie mondiale dans une HYPER-CRISE CATACLYSMIQUE. Les fondations s’effondrent et, après elles, l’édifice tout entier commence à s’ébranler. Ce tremblement économique peut s’apparenter à un expériment social pan-continental sur l’obéissance, pour commencer. 

Condition préalable remplie : 80% des postes de travail sont d’ores et déjà à l’arrêt et peuvent disparaître. Les robots et l’IA suffiront, comme aurait dit Coluche. 

La DIGITALISATION – qui attendait tapie dans l’ombre du télétravail – peut enfin s’épanouir, pour irriguer cet Hyper-Capitalisme qui se fait de plus en plus abstrait pour mieux nous échapper, et dont le moteur à faire des profits est efficient au point qu’il sera bientôt le PERPETUUM MOBILE dont avaient rêvé tous les prix Nobel d’économie et quelques astrologues avant eux… 

Quand à nous autres rats de laboratoire et lumpen-consommateurs en col blanc, nous porterons des masques dissimulant notre sourire de tristes sires, et des gants qui empêchent nos empreintes de se poser et déposer un peu partout où nous vaquons pour consommer, consommer, consommer, en espérant qu’il en restera toujours quelques chose, comme aurait dit Lénine. Nous serons à jamais des CONSOMMATEURS, autrement dit des yeux, des bouches et des nez collés en continu à chacun des marchés auxquels nous sommes addicts. Et nous serons rattachés au Système Central via nos comptes bancaires, à travers la fonction e-pay de nos smartphones.

Mais, pour cela, dans ce champ de ruines économiques bientôt réduites à néant, l’hyper-capitalisme triomphant devra se limiter à un rendement de seulement 99%… En effet, il faudra bien nous concéder un Revenu Universel de Subsistance Éternel, le mot de la fin étant donc R.U.S.E.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :